Peter BoszCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

OL - L'oeil de Denis Balbir : « Est-ce la fin de l'ère Peter Bosz ? Probablement »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de la Ligue 1. Retour sur la nouvelle défaite de l'OL à Lens qui condamne quasiment Peter Bosz chez les Gones.

Zapping But! Football Club Top 10 : les joueurs les plus fidèles en Ligue 1

« A Lens, l'OL a enchaîné une quatrième défaite de rang (0-1). Une première depuis plus de 30 ans en Ligue 1. Est-ce que cela marque la fin de l'ère Peter Bosz ? Probablement. C'est inquiétant de voir cette équipe de Lyon dans cet état. A Lyon, j'ai toujours apprécié cet ADN de révolte, cette culture de la gagne... Cela fait quelques semaines que je ne la ressens plus et que l'OL affiche des limites sur ce plan. Quatre défaites de rang, c'est trop !

La nervosité d'un Lacazette, sevré de ballons à Lens, est assez symbolique. Au niveau du caractère, Peter Bosz est peut-être un peu en dedans. L'OL a besoin de quelqu'un pour secouer tout ça. Le problème va être de le trouver mais ce qui est sûr, c'est que ça va être difficile de continuer encore longtemps comme ça. Oui, Peter Bosz est en danger. Il est même déjà au delà du seuil de danger. Maintenant est-ce que Jean-Michel Aulas a une idée en tête alors qu'en coulisses le dossier de rachat accapare énormément les esprits ?

« Match après match, le meilleur Lyonnais s'appelle Anthony Lopes »

A Bollaert-Delelis, on a vu un vrai contraste entre l'intensité que le RC Lens était capable de mettre dans un match et la résignation qu'on a pu voir à Lyon. Le choc n'est pas vraiment que l'OL perde quatre fois de rang. Le choc est sur la manière dont l'OL perd ses matchs. Le choc c'est aussi de voir que, match après match, le meilleur Lyonnais s'appelle Anthony Lopes. Quand un gardien est le meilleur joueur de votre équipe une fois, cela veut dire que vous avez subi sur un match mais quand c'est à chaque fois, c'est inquiétant.

L'OL n'a plus du tout les armes qu'il avait auparavant. Offensivement, c'est très pauvre. Défensivement, il y a toujours des trous d'air. Cela dénote d'un manque de ressources techniques, tactiques et psychologiques. Ce Lyon a plus que jamais besoin d'un guide et il s'avère qu'il ne s'agit plus de Peter Bosz, malgré toute la clémence qu'on peut avoir le Néerlandais et son projet de jeu alléchant sur le papier.

Même si Lyon n'a sans doute pas un effectif de niveau Ligue des Champions, son groupe devrait quand même lui permettre de batailler pour les places européennes. Aujourd'hui, les Gones sont seulement 7ème et commencent à être distancés. Cela pourrait vite devenir compliqué à gérer... »

La chronique OL de Denis Balbir

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de la Ligue 1. Retour sur la nouvelle défaite de l'OL à Lens (0-1) qui condamne quasiment Peter Bosz chez les Gones. Notre consultant s'inquiète pour Lyon et son fighting spirit disparu.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.