FC Nantes – Dijon FCO (1-1) : les trois faits qui ont gâché la première de Patrick Collot
Patrick Collot Credit Photo - Icon Sport
par Mathias Merlo
CRISE

FC Nantes – Dijon FCO (1-1) : les trois faits qui ont gâché la première de Patrick Collot

À la Beaujoire, le FC Nantes n’a pas réussi à venir à bout de Dijon (1-1), pourtant lanterne rouge de Ligue 1. Les doutes subsistent pour Patrick Collot, qui a remplacé Gourcuff.

Après le départ de Christian Gourcuff, limogé par Kita pour manque de résultats, les supporters du FC Nantes ont appelé à une réaction. Elle a eu lieu, lors de la première période. Entreprenants, et incisifs dans les duels, les Canaris ont logiquement été récompensés par un penalty converti par Simon (1-0, 24e).

Mais, au retour des vestiaires, les Dijonnais ont mis le réveil. Face à des Nantais en plein doute, les hommes de David Linarès sont revenus dans la partie grâce à une réalisation de Moussa Konaté (1-1, 54e). Un coup dur pour le FC Nantes qui n’a pas réussi à obtenir un succès, face à la lanterne rouge de la Ligue 1. 

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU FC NANTES

Une deuxième période complètement à l’arrêt

Cette semaine, Waldemar Kita a créé un électrochoc en virant Christian Gourcuff. Et, cela a payé lors de la première période. Les hommes de Patrick Collot ont réalisé un premier acte séduisant dans les intentions guidé par un pressing haut. Après l’ouverture du score, les Nantais, définitivement en crise confiance, ont reculé le bloc pour conserver l’avantage. 

Problème, au retour des vestiaires, les bonnes intentions ont disparu. Face à la lanterne rouge, les Jaune et Vert ont été dominés au niveau de la possession, et ont même flanché physiquement. Des signes inquiétants, les Canaris sont loin de la rédemption… 

 

Nicolas Pallois, un taulier en détresse

La semaine dernière, face au RC Strasbourg, Nicolas Pallois avait été à l’agonie. Plus en accord avec les choix de Gourcuff, l’ex-défenseur des Girondins avait envie de se rattraper cet après-midi. À l’image du collectif nantais, il a été propre en première période. 

Mais, au retour des vestiaires, Nicolas Pallois a été une nouvelle fois fautif. Lancé dans la profondeur, Moussa Konaté a bougé physiquement son adversaire avant de finir de près Alban Lafont (1-1, 54e). Pourtant, pour cette rencontre, Pallois avait été associé à Castelletto. Coupable la semaine dernière, en difficulté ce dimanche, Pallois pourrait faire les frais de Patrick Collot dans le futur. 

 

Analyse de Nicolas Pallois au micro de Téléfoot :

"On a bien défendu. On n’a pas pris trop de vague… Cela fait chier de prendre ce but… Mais il a manqué le geste juste devant. On a besoin de points. Il faut qu’on reste ensemble."

Un secteur offensif en panne

D’emblée, le FC Nantes a harcelé son adversaire et les occasions ont été légion (1e, 2e). Mais la finition a manqué à l’image d’Edmond qui aurait pu assurer un avantage plus conséquent avant la pause (45e+1). Dans le dernier quart d’heure, Moses Simon, auteur d’une frappe enroulée qui prenait la direction du petit filet, est tombé sur un grand Racioppi (78e). Girotto, replacé dans l’entrejeu, aurait pu être le sauveur des Canaris sur le corner qui a suivi (77e). En fin de rencontre, Bamba a manqué un nouveau face à face. Avec un avantage plus conséquent à la pause, les Nantais auraient pu enfoncer la tête de Dijon. Au final, ce sont eux qui ressortent de cette rencontre avec de nombreux doutes.