FC Nantes : Mbappé, Gignac, Pépé... Les comparaisons pleuvent pour Kolo Muani
Randal Kolo MuaniCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
ETALONNAGE

FC Nantes : Mbappé, Gignac, Pépé... Les comparaisons pleuvent pour Kolo Muani

Que ce soit son entraîneur à Bondy, son sélectionneur avec les Bleuets ou son ancien directeur sportif à Boulogne, tous jouent le jeu des comparaisons avec le prometteur Randal Kolo Muani (FC Nantes).

Dans son édition du jour, L'Equipe a brossé le portrait de la nouvelle pépite du FC Nantes Randal Kolo Muani (21 ans). Ceux qui ont accompagné le parcours du natif de Bondy depuis ses débuts en région parisienne jusqu'à son explosion chez les Canaris témoignent... Et jouent le jeu des comparaisons, n'hésitant pas à porter certains marqueurs vers d'autres attaquants célèbres.

Pas Mbappé, ni Ikoné ni Aouchiche à Bondy

C'est notamment le cas de son entraîneur chez les jeunes à Bondy Salim Bouadla qui fait la comparaison avec les autres pépites locales, décrivant RKM comme « un petit qui avait envie » mais pas un crack : « Autant Mbappé était vraiment au-dessus, comme Ikoné ou Aouchiche que j'ai eu plus tard, autant Randal était simplement au-dessus de la moyenne. Mais il allait vite, était travailleur, à l'écoute, et croyait en lui ».

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

Un parcours à la « Dédé » Gignac ?

Cette confiance même qui l'a poussé à accepter un prêt en National 1, à Boulogne-sur-Mer pour jouer. Le sélectionneur des Espoirs Sylvain Ripoll commente ce choix « qui lui a fait du bien », lui aussi avec une comparaison : « Cela me rappelle « Dédé » Gignac, qui était parti en prêt à Pau et était revenu transformé à Lorient. Randal a aussi une grosse marge de progression ».

Amené à « devenir un crack » comme Nicolas Pépé

Directeur sportif de l'USBO, l'ancien nantais Aurélien Capoue acquièse... Pour une troisième comparaison : « Il a tout pour réussir. Il est athlétique, véloce, très bien dans sa tête. Surtout, le foot est un plaisir pour lui, il ne fait pas de différence entre le PSG et Concarneau. J'ai connu Nicolas Pépé en National à Orléans et Randal ensuite, alors je dis attention : Randal va devenir un crack ».