FC Nantes : son idole, son attachement au n°26, son premier but en pro, Imran Louza se confie !
Imran LouzaCredit Photo - Icon Sport
par La rédaction
INTERVIEW

FC Nantes : son idole, son attachement au n°26, son premier but en pro, Imran Louza se confie !

Dans une émission disponible sur Youtube, la pépite du FC Nantes est revenu sur son éclosion au plus haut niveau.

Il est la dernière pépite issue de la Jonelière. À 21 ans, Imran Louza fait son trou au FC Nantes. Sous contrat jusqu’en 2024, le Canari attire déjà la convoitise de cylindrées européennes (AC Milan). Sur la chaîne Youtube Footpack, Imran Louza est revenu sur sa première apparition avec les professionnels, le 4 janvier 2019, face à Chateauroux : « C'était une grosse sensation. Franchement, je ne peux pas le décrire. C’est quelque chose de grand, tout est revenu dans ma tête. J’ai gardé le maillot de mon premier but. C’est important pour moi de garder ses souvenirs. C’est un souvenir à part. Dans trente ans, je pourrai montrer mes maillots à mes enfants. » 

Avant sa première avec les grands, l’international Espoir français avait eu besoin d’être rassuré : « J’ai appelé ma mère. Puis, j’ai commencé à avoir une boule au ventre. J’ai eu peur de rater mon premier match. On se frotte les mains. On attend sa chance. Dans ma préparation, je commence toujours par le côté droit. » 

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU FC NANTES

Le numéro 26 pour sa mère et l'exemple Andrès Iniesta

Louza est plutôt attaché aux signes du destin : « Le numéro 26 est important, ça représente ma mère. C’est très important, je le voulais quand je suis passé professionnel. J’ai demandé et j’ai eu la chance qu’il soit libre. J’ai eu le classique numéro 33 aussi (rires). J’ai fait mon premier match en Ligue 1 avec Strasbourg avec ce numéro. » 

Au-delà du numéro, Louza a également sa mère proche de ses pieds : « J’ai ma mère en photo aussi sur un protège tibia. Sur l’autre, j’ai la célébration de mon premier but en pro. Coupe de France Châteauroux. J’avais le numéro 11. J’avais marqué mon premier but. » 

Pour la suite, le Nantais pur sucre aimerait se rapprocher de son idole… Andrés Iniesta : « Iniesta, Zidane, Ronaldinho, ce sont mes idoles. Mais, Iniesta, à n’importe quel âge, j’aimerai jouer avec lui ! Sa qualité de joueur m’a inspiré. J’avais eu son maillot pour mon anniversaire, c’est un maillot très important. Je l’ai usé (rires). À Nantes, on a aussi eu les exemples Veretout, Rongier et Touré. »