FC Nantes : Kombouaré enrage contre un désastre au Mercato
Antoine Kombouaré (FC Nantes)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
UNANIMITÉ

FC Nantes : Kombouaré enrage contre un désastre au Mercato

Présent à la présentation de Willem Geubbels vendredi au FC Nantes, Antoine Kombouaré s’est exprimé sur ses ambitions sportives après le mercato estival.

Zapping But! Football Club FC Nantes : les transferts les plus chers

Willem Geubbels a été présenté hier midi au FC Nantes. Prêté par l’AS Monaco après des mois de galères, l’ancien grand espoir de l’OL a fait face aux questions de la presse sans rougir et en confirmant qu’il souhaitait rebondir chez les Canaris pour relancer une carrière au point mort. Tout en faisant part de ses nouvelles ambitions, l’ancien grand espoir de l’OL a été bien encadré par Antoine Kombouaré.

L’entraîneur du FC Nantes a évoqué ses ambitions pour cette saison. « Rien n’a changé, a-t-il affirmé. On a toujours les mêmes objectifs : acquérir les points pour le maintien le plus rapidement possible et on verra par la suite. L’idée c’est aussi de placer le club le plus haut possible mais ça passera après un maintien. Quand on a vécu une saison comme celle de l’année dernière, il faut faire preuve d’humilité avant tout. »

Relancé sur les affres du mercato, le coach du FC Nantes a encore dit tout le mal qu’il en pensait. « On (les entraîneurs) est tous d'accord pour dire que le mercato est trop long, a-t-il soufflé. On se parle et finalement, c'est même un désastre pour les clubs. C'est une période qu'on n'aime pas parce qu'on travaille mais à n'importe quel moment, les joueurs peuvent partir. Ça perturbe. Mais on fait avec. Il y a un règlement qui est mis en place et c'est comme ça. Notre combat, c'est construire une équipe, gagner des matches. À chaque mercato on a soulevé le problème. Mais il y a des gens qui sont là pour prendre des décisions. »

Pour résumer

Présent à la présentation de Willem Geubbels vendredi au FC Nantes, Antoine Kombouaré s’est exprimé sur ses ambitions sportives après le mercato estival. Mais aussi sur les conséquences de cette satanée période de transferts.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert