Girondins : Costil trouve un défenseur après ses propos polémiques
Benoît CostilCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
AVOCAT

Girondins : Costil trouve un défenseur après ses propos polémiques

Samedi soir au Parc des Princes (2-2), le gardien des Girondins de Bordeaux Benoît Costil a demandé à son équipe d'arrêter d'attaquer pour jouer le nul. Des propos qui n'ont pas plu à certains mais qu'Eric Carrière comprend parfaitement.

La séquence a beaucoup fait parler : samedi soir, dans les derniers instants de PSG-Bordeaux (2-2), Benoît Costil a sermonné ses coéquipiers. Ceux-ci avaient tendance à trop partir à l'abordage alors que le gardien, lui, voulait tenir le match nul, qui était déjà un très bon résultat. Petit joueur, Costil ? Non, pour Eric Carrière. L'ancien meneur de jeu du FC Nantes, notamment, pense pour sa part que le gardien international a fait preuve d'un réalisme louable.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DES GIRONDINS DE BORDEAUX

"Benoît Costil est réaliste"

"Oui, je comprends Benoit Costil, il est gardien… Il est gardien, et réaliste. Il voit que côté parisien, ça joue la carotte. Les deux ou trois attaquants ne défendent pas… Quand on fait des petits jeux à l’entrainement, les attaquants jouent à la carotte, les défenseurs, s’ils arrivent à bien défendre, ils les touchent vite…"

"Les attaquants sont frais comme des gardons parce qu’ils n’ont pas défendu, et ils sont lucides pour marquer. Benoit Costil est réaliste. C’est toute la difficulté d’avoir l’idée commune et le langage commun sur tout un match, parce qu’il y a de la fatigue, il y a pas mal de choses qui évoluent. Mais la séquence est intéressante (rires)." Elle prouve surtout que le gardien a eu raison de demander à ses partenaires d'être prudents.

Pour résumer

Devenu consultant, Eric Carrière comprend parfaitement que Benoît Costil ait demandé à ses coéquipiers des Girondins de Bordeaux de tenir le nul contre le PSG (2-2).

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet