Girondins : King Street a demandé un gros effort aux joueurs pour sauver le club
Frédéric LonguépéeCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
NEGOCIATIONS

Girondins : King Street a demandé un gros effort aux joueurs pour sauver le club

Comme de nombreux clubs de Ligue 1, Bordeaux tente de négocier à la baisse les salaires de ses joueurs. Le dossier est épineux.

Zapping But! Football Club Bordeaux : top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire

Si King Street couvre pour l'instant les pertes des Girondins, la persistance de la crise sanitaire de la Covid-19 ainsi que le couac Mediapro rend quand même l'avenir très incertain. Comme beaucoup de clubs, Bordeaux tente donc de rediscuter avec les joueurs pour une baisse des salaires. Invité sur France Bleu Gironde, le journaliste de 20 Minutes Clément Carpentier en a dit plus sur la tournure des évènements.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DES GIRONDINS DE BORDEAUX

Le déficit prévisionnel comme argument pour convaincre

« Depuis plusieurs semaines, ce sujet revient régulièrement sur le devant de l’actualité du football français. Des clubs et leurs joueurs ont déjà annoncé avoir trouvé un accord comme par exemple Reims ou Montpellier. Mais aux Girondins, ça n’avance pas beaucoup. On apprend ce jeudi que les dirigeants ont rencontré les joueurs mardi matin comme l’avait laissé entendre Alain Roche il y a quelques jours », a-t-il expliqué dans des propos relayés par Girondins4ever.

Malgré tout, il est assez peu probable qu'un accord global soit trouvé prochainement : « La situation avait déjà été exposée dans un premier temps à Paul Baysse et Laurent Koscielny, le capitaine de l’équipe. Là, tout l’effectif a eu le droit à un exposé en détail sur la situation du club avec un déficit prévisionnel qui pourrait atteindre les 80 M€ en fin de saison. La direction du club espère donc un geste de la part des joueurs mais il faudra surement gérer cela au cas par cas dans les prochaines semaines ».