Mbaye Niang se livre comme rarement
Mbaye Niang se livre comme rarementCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
VERITES

Girondins, ASSE – Mercato : Rennes, l'OM, l'Arabie Saoudite... Niang se lâche comme jamais !

Dans Sud Ouest Dimanche, Mbaye Niang s'est longuement confié sur son parcours. L'occasion de raconter comment il a vécu son aventure à Rennes, l'échec de son transfert à l'OM, son passage en Arabie Saoudite ou encore sa signature à Bordeaux.

Zapping But! Football Club Bordeaux : top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire

Sa relation avec Julien Stéphan

«  A Rennes, j'avais trouvé un coach qui avait cerné le personnage. On se comprenait en termes de caractère, de vision du foot. On a tous les deux trouvé notre bonheur. On a parlé de notre relation à la fin de notre histoire, mais c'est un coach pour lequel j'ai beaucoup de respect et d'admiration (…) C'est une période de ma vie où j'ai été très heureux, tout en étant à 100% sur le terrain ».

Sur l'épisode OM

« Cet épisode a cassé quelque chose. Je ne me suis pas caché. La moindre des choses, c'était de dire la vérité, pas de faire un coup en douce, pour que le club ait le temps de se retourner. Certains me disaient que Rennes jouait la Ligue des Champions mais je ne partais pas parce que Rennes était nul. J'ai toujours voulu jouer à Marseille, je l'ai toujours dit. Je sentais que c'était le moment pour moi. J'avais eu une discussion avec Zubizarreta, le directeur sportif. Quand ça ne s'est pas fait, pour X ou Y raisons, j'ai senti qu'à Rennes, on ne me regardait plus de la même façon. Ça ne m'a d'abord pas gêné, j'ai rejoué, mais en janvier j'ai senti que c'était la fin. Je n'avais plus la flamme ».

Sur son exil en Arabie Saoudite (après son départ raté à l'ASSE)

« J'ai refusé plein d'offres, y compris en France. Je voulais partir. Un jour, au mois de février, je venais de me réveiller, on m'a appelé pour me dire : « Ce club en Arabie Saoudite te veut à tout prix, tu veux faire quoi ? » J'étais mal luné et j'ai répondu : « Je pars ». Je marche comme ça. Ils m'ont très bien accueilli. Un mois après, j'étais posé chez moi et je me suis dit : « Qu'est-ce que tu fous là ? T'es fou ». Le football là-bas, c'est nul (…) A la fin, je ne m'entraînais même plus. Je venais, je m'asseyais et je regardais. Ils m'ont dit que je pouvais partir si je voulais. Au moins, j'ai vu que ça ne me plaisait pas ».

Sur son arrivée à Bordeaux

« Cela a pris du temps. Je suis venu beaucoup de fois (sourires) Mais je sentais un club qui a envie de se reconstruire. Je me suis dit : « Pourquoi pas ? » Le mieux, dans le foot, ce sont les challenges et les beaux projets. J'ai fait un effort salarial – pas aussi important que les gens disent – parce que j'avais envie de rejouer au foot. Ça tombe bien, le club et moi, on est deux à vouloir se relever ».

Bordeaux, Rennes, l'OM... Niang s'est lâché !

Dans Sud Ouest Dimanche, Mbaye Niang s'est longuement confié sur son parcours. L'occasion de raconter comment il a vécu son aventure à Rennes, l'échec de son transfert à l'OM, son passage en Arabie Saoudite ou encore sa signature à Bordeaux.