Girondins – Mercato : un plan se met en place pour attirer Wylan Cyprien
Wylan CyprienCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
CIBLE PRIORITAIRE

Girondins – Mercato : un plan se met en place pour attirer Wylan Cyprien

Visé par Jean-Louis Gasset, Wylan Cyprien va quitter l'OGC Nice. Son prix baisse et les Girondins pourraient bientôt bénéficier d'une entrée d'argent inattendue.

Contraint de mener un Mercato sans argent, les Girondins de Bordeaux tardent à finaliser leur plan de cession. Selon L'Equipe, le dégraissage du club aquitain passe encore par au moins trois départs avant d'envisager le moindre investissement : ceux de Vukasin Jovanovic, Edson Mexer (Arabie Saoudite) et Alexandre Mendy (qui doit signer à Caen). Néanmoins, un élément extérieur pourrait aider Jean-Louis Gasset à accéder à un renfort de poids au milieu.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DES GIRONDINS DE BORDEAUX

La vente de Koundé, une chance inespérée ?

En effet, très chaud sur Jules Koundé (FC Séville), Manchester City pourrait prochainement dégainer une offre de 70 M€ pour le défenseur. Un coup qui permettrait à Bordeaux, par ricochet de récupérer aux alentours de 9 M€. Une manne inespérée que King Street autoriserait en partie à être réinvestie sur... Wylan Cyprien (25 ans), en fin de contrat dans un an à l'OGC Nice et sur le départ d'ici au 5 octobre.

Nice prêt à baisser le prix pour Cyprien

Après avoir fixé le prix à 20 M€, puis 15 M€, puis 10 M€ sans rien voir venir, le club azuréen serait prêt à écouter d'autres propositions pour son milieu de terrain. D'après le quotidien sportif, le deal pourrait même se régler pour une somme inférieure en incluant un gros pourcentage à la revente. Une aubaine pour Gasset, fan du joueur.

Sur ce dossier, les Girondins sont en concurrence avec des clubs comme le Hellas Vérone, Newcastle ou encore le RC Strasbourg. Des formations qui pourraient revenir à la charge avec des conditions revues à la baisse même si, du côté de l'ancien Lensois (qui n'a plus de nouvelles de l'OL, un temps intéressé), on penche plutôt vers l'Aquitaine...