Juventus : le FC Barcelone et Lionel Messi sèment le chaos chez Cristiano Ronaldo
Cristiano Ronaldo et Lionel MessiCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
SCANDALE

Juventus : le FC Barcelone et Lionel Messi sèment le chaos chez Cristiano Ronaldo

Le vrai-faux transfert de Luis Suarez à la Juventus Turin l'été dernier n'en finit plus de faire des vagues en Italie où une enquête pour corruption de fonctionnaires a été ouverte. Elle pourrait coûter très cher aux dirigeants bianconeri.

Sans le vouloir, le FC Barcelone et Lionel Messi ont joué un bien vilain tour à Cristiano Ronaldo. Mais vraiment sans le vouloir car l'Argentin était le dernier à désirer un départ de Luis Suarez l'été dernier. Poussé vers la sortie par ses dirigeants, le Pistolero a d'abord été en contacts très avancés avec la Juventus Turin. Mais pour y signer, il devait devenir communautaire, donc obtenir un passeport italien, donc passer un examen. Durant lequel il lui fallait démontrer qu'il maîtrisait la langue de son nouveau pays. 

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE LA JUVENTUS TURIN

Le DS de la Juve dans de beaux draps

Avant d'aller à son examen, Suarez s'était déjà mis d'accord avec la Juventus pour un contrat de deux ans à 7,5 M€ net par saison, susceptible de grimper à 10 M€ avec des bonus. Au bout de la première année, une clause permettait à la Vieille Dame de rompre unilatéralement le contrat. En même temps qu'il négociait les termes de l'accord, l'Uruguayen a reçu un document dans lequel était écrites toutes les questions qui allaient lui être posées ainsi que les réponses !

C'est ce qui vaut aujourd'hui à la Juventus d'être dans le collimateur de la Juventus. Parce que le 20/20 de Suarez à son examen implique au préalable une corruption de fonctionnaires. L'enquête, ouverte depuis l'été dernier, montre des messages sans ambigüité envoyés par les dirigeants bianconeri à des ministres pour faire accélérer la procédure ou la faciliter. Le directeur sportif, Fabio Paratici, est dans l'œil du cyclone. Triste à l'idée d'avoir vu Suarez partir, Lionel Messi pourra au moins se consoler avec ça…