PSG, FC Nantes, OM : Pierre Ménès se sert de l'ASSE pour dénoncer le dernier mensonge autour de Mediapro
Pierre MénèsCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert

PSG, FC Nantes, OM : Pierre Ménès se sert de l'ASSE pour dénoncer le dernier mensonge autour de Mediapro

Pierre Ménès s’est encore élevé devant les annonces mensongères qui découlent directement du retrait de Mediapro et du terrain miné des droits télé.

Zapping But! Football Club Diego Maradona : les stats de la carrière d'El Pibe de Oro

Le sujet des droits TV devrait prendre un nouveau tournant ces prochains jours. Selon L’Équipe, le lancement de l'appel d'offres est imminent, normalement dans le courant de cette semaine. Cette consultation sera brève. Une date de fin à cette procédure aurait même déjà été évoquée, le 28 janvier. Reste à savoir qui se positionnera pour ces matchs.

Canal+, le diffuseur historique de la L1, continue de ne pas montrer beaucoup d'empressement. Pierre Ménès semble encourager sa direction à presser le pas. « Canal+ n’a pas rendu ses droits, il a juste demandé un nouvel appel d’offres parce que c’est la loi. Thierry Braillard, ancien Ministre des Sports, m’a même confirmé ça sur Twitter, a-t-il affirmé dans sa pastille Pierro Face Cam. Il faut faire les choses dans les règles mais il faut que ça se fasse vite parce que la survie du football français est en jeu. »

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'ASSE

« Un M€ de pub pour Brest-ASSE ? Il ne faut pas rêver »

Le consultant de Canal+ s’est de plus élevé contre tous ceux qui clament à l’envi leur désir de diffuser les matches du championnat après le 31 janvier lors du retrait acté de Mediapro du PAF. Pour lui, il ne s’agit que de l’esbroufe. « Je me marre quand je vois toutes les chaînes proposer de continuer à diffuser la Ligue 1, que ce soit M6, TF1 ou même Mediapro, a-t-il ricané. Les cons, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît. Il faut savoir qu’un match de L1 coûte un million d’euros de frais de production entre les caméras, les techniciens, les commentateurs, les hôtels. Voilà. Une chaîne gratuite, elle ne va pas faire rentrer un million d’euros de publicité lorsqu’elle va retransmettre Dijon-Lorient ou Brest-ASSE, il ne faut pas rêver. Donc c’est de la com’, de la foutaise, du foutage de gueule. »