PSG, OM, ASSE, OL, FC Nantes, Stade Rennais : une idée de génie émerge face au litige Mediapro !
Vincent Labrune (LFP)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
OPTION QUI GROSSIT

PSG, OM, ASSE, OL, FC Nantes, Stade Rennais : une idée de génie émerge face au litige Mediapro !

Conscient du manque à gagner généré par le non paiement de la traite des droits TV en octobre, Vincent Labrune tient une nouvelle idée pour établir de nouvelles sources de revenus à la Ligue.

C’est un litige parti pour durer. Mediapro, qui s’était adjugé en 2018 80% des droits de la Ligue 1 pour 780 millions d’euros, n’a pas versé l’échéance début octobre et ne compte pas le faire en décembre puisqu’il souhaite revoir les modalités du contrat de cette saison et a engagé une procédure en conciliation avec la Ligue. Celle-ci pourrait durer jusqu'à cinq mois, à moins que le conciliateur Marc Sénéchal ait prévu d'achever le processus début décembre. 

Afin de trouver un dénouement rapide, Jean-Michel Aulas a exposé deux solutions dans le courant de la semaine. La LFP en a fait de même de son côté en développant l’idée d’une filière commerciale. Selon L’Équipe, cela pourrait se faire dès le 10 décembre après une modification des statuts de l'instance. L'ambition est alors d'imiter le championnat italien, qui a récolté 1,3 milliard d'euros contre 10% de sa future société commerciale. Ce pactole serait bienvenu pour les clubs de Ligue 1, qui pourrait ainsi faire face aux problèmes de paiements de Mediapro...

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU PARIS SAINT-GERMAIN

Une filière commerciale vraiment sans risque ?

Revers de la médaille : une telle solution pourrait aussi laisser à un fonds d'investissement étranger un pouvoir de décision sur l'organisation de la Ligue 1. Les clubs seraient-ils prêts à prendre ce risque ? « Il n'y a pas eu besoin de fonds d'investissement pour mettre un match à 13 heures en L1 pour parler au marché asiatique, c'est du bon sens, ironise une source anonyme. Les joueurs ont râlé, mais ils ont compris. Ils savent que les droits télé représentent 60% des revenus des clubs. Sans droits télés... »