Jocelyn Gourvennec
Jocelyn GourvennecCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
FRONDE

LOSC : Gourvennec en dit plus sur la grogne des supporters

Après la victoire du LOSC face à Strasbourg (1-0) hier, le coach des Dogues n'a pas caché son mécontentement par rapport à l'attitude des Ultras lillois...

Zapping But! Football Club OL, OM, LOSC - INFO BUT! : Satriano (Stade Brestois) affole la Ligue 1 !

Le LOSC a renoué avec la victoire hier en dominant Strasbourg (1-0) grâce à un but de Zeki Celik en toute fin de rencontre. Mais le match a été marqué par les banderoles déployées par les supporters, suite au derby perdu contre Lens. Arrivés en retard, les DVE ont sifflé leurs favoris et déployé des banderoles "Vous avez écrit l'histoire puis la honte, cassez-vous", "Les branleurs, les starlettes, les mercenaires, vous ne méritez plus ce maillot", "Vous avez écrit l'histoire puis la honte, cassez vous", "De la fierté à la honte, bougez-vous"... «On savait qu'après le match de Lens le mécontentement serait là, puis comme on a perdu à la dernière minute contre Reims ça a amplifié aussi la chose, a expliqué Jocelyn Gourvennec en conférence de presse. C'était un contexte difficile mais les joueurs ont été au bout d'eux-mêmes pour arracher la victoire. »

Et à Gourvennec d'ajouter : « J'ai été très touché il y a 10 jours quand ils scandaient mon nom et ceux de certains joueurs en veille de derby à l'entraînement, on a perdu le derby et maintenant c'est ça. Ca me peine, mais on sait aussi que l'entraîneur est toujours la première cible quand ça va mal. J'étais ciblé alors que j'avais à peine signé mon contrat ici, mais je ne peux rien faire si ce n'est travailler avec acharnement. Je ne fais pas grand chose d'autre que de m'occuper du LOSC et je continue. »

Pour résumer

« J'ai été très touché il y a 10 jours quand ils scandaient mon nom et ceux de certains joueurs en veille de derby à l'entraînement, on a perdu le derby et maintenant c'est ça. Ca me peine, mais on sait aussi que l'entraîneur est toujours la première cible quand ça va mal. J'étais ciblé alors que j'avais à peine signé mon contrat ici, mais je ne peux rien faire si ce n'est travailler avec acharnement. Je ne fais pas grand chose d'autre que de m'occuper du LOSC et je continue », a expliqué Gourvennec.

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.