OM : Eyraud conforté, la réponse cinglante des dirigeants au coup de pression des supporters
Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
MISE AU POINT

OM : Eyraud conforté, la réponse cinglante des dirigeants au coup de pression des supporters

S'il veut ouvrir le dialogue avec les supporters de l'OM, le directeur général du club Hugues Ouvrard ne compte pas céder aux revendications.

Zapping But! Football Club PSG - OM : top 10 des meilleurs buteurs marseillais contre Paris

Hier, les groupes de supporters de l'OM ont organisé une conférence de presse pour réclamer le départ de Jacques-Henri Eyraud ainsi que celui du directeur général Hugues Ouvrard. « Vous n'avez rien compris, nous ne voulons pas de votre modèle américain, de votre fan expérience aseptisée. (...) L'OM est une religion, transmise de génération en génération, c'est un membre à part entière de chaque famille. (...) Aussi, face à l'échec avéré de votre projet, nous ne vous considérons plus comme le dirigeant du club. Il est temps de quitter l'OM », ont notamment réclamé les groupes Ultras.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

Ouvrard dénonce la cabale contre Eyraud

Dans une visioconférence avec les responsables d'OM Nation vendredi, Hugues Ouvrard a répondu à cette requête des supporters. « Vous n'avez rien compris, nous ne voulons pas de votre modèle américain, de votre fan expérience aseptisée. (...) L'OM est une religion, transmise de génération en génération, c'est un membre à part entière de chaque famille. (...) Aussi, face à l'échec avéré de votre projet, nous ne vous considérons plus comme le dirigeant du club. Il est temps de quitter l'OM », a expliqué le bras armé de Jacques-Henri Eyraud, qui s'est défendu de vouloir un Vélodrome aseptisé : « Je veux un stade avec des tifos, un stade populaire, que ça gueule, que ça mette la pression sur l’équipe adverse ou que ça chante contre nous si on n’est pas à la hauteur ».

Malgré tout, l'intéressé ne s'est pas démonté devant la mise en demeure des groupes de supporters suite à l'attaque de la Commanderie : « Ce n’est pas en criant que l’on veut la tête du roi que l’on va avoir la tête du roi. Jacques-Henri a peut-être fait des erreurs, mais il a aussi fait beaucoup de choses positives. Frank McCourt lui a renouvelé sa confiance il y a dix jours. Céder à ces pressions, ce n’est pas le mode de fonctionnement d’une entreprise. J’ai beaucoup de respect pour nos supporters, mais quand un actionnaire a mis 370 millions d’euros dans un club, il est en droit de décider qui doit manager ce club ». Hugues Ouvrard a également démenti la pertinence d'une guerre.

Pour résumer

Pour Hugues Ouvrard, qui s'est exprimé dans une conférence à OM Nation, le message des supporters est passé... Mais la direction ne cèdera pas.

Alexandre Corboz
Article écrit par Alexandre Corboz