Le Classique a été émaillé d'incidents
Le Classique a été émaillé d'incidentsCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
CRAQUAGE

OM - PSG (0-0) : des sanctions moins lourdes que prévues après les incidents ?

Si la commission de discipline de la LFP doit encore se prononcer au sujet des incidents survenus autour du Classique entre l’OM et le PSG dimanche (0-0), le club phocéen a des motifs d’espoir.

Zapping But! Football Club OM : le palmarès complet des Marseillais

Les supporters de l’OM ont aggravé la situation du club phocéen dimanche en commettant des débordements autour du Classique (0-0). Tout y est passé, ou presque, avec un usage intense de fumigènes, des jets d’objets sur les joueurs du PSG qui tentaient de tirer les corners, l’intrusion d’un spectateur sur la pelouse interrompant une action de Lionel Messi à la 73e minute et des banderoles insultantes pour la Ligue.

Le risque majeur pour Marseille est de se voir retirer le point de pénalité avec sursis, infligé par la commission de discipline de la LFP après les débordements de ses supporters à Angers (0-0), le 22 septembre (la fermeture de l’espace visiteurs de l’OM, à l’extérieur, a été décidée jusqu’au 31 décembre).

Des signes encourageants entre l’OM et la Ligue

Selon L’Équipe, la commission ne va, a priori, pas se réunir en urgence dans ce dossier, ni prononcer de mesures conservatoires contre l’OM. Elle doit traiter ce cas le mercredi 3 novembre et prendre des décisions ce jour-là. Pour l’heure, impossible de dire avec certitude si Marseille va perdre ou pas son point de pénalité avec sursis.

« L’OM, lui, vivrait comme une injustice la révocation de son sursis et la perte d’un point, explique le quotidien sportif. Les premiers retours de la Ligue, qui a apprécié la communication de l’OM avant la rencontre et avec laquelle les dirigeants marseillais ont échangé hier, sont perçus comme plutôt encourageants. Le fait que le dossier ne soit pas mis en instruction aussi. Un huis clos partiel serait pénalisant mais mieux accepté que le retrait d’un point. »

Pour résumer

Si la commission de discipline de la LFP doit encore se prononcer au sujet des incidents survenus autour du Classique entre l’OM et le PSG dimanche (0-0), le club phocéen a des motifs d’espoir grâce à ses bons rapports avec la Ligue.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert