OM : son rêve, la pression, Sakai… ce sont les premiers mots de Nagatomo
Yuto NagatomoCredit Photo - ICON SPORT
par Raphaël Nouet

OM : son rêve, la pression, Sakai… ce sont les premiers mots de Nagatomo

Recruté lundi pour un an, le nouveau latéral gauche de l'OM Yuto Nagatomo (33 ans) a été présenté à la presse ce mercredi.

Cela fait au moins deux ans que l'Olympique de Marseille cherche une doublure à Jordan Amavi au poste de latéral gauche. André Villas-Boas ne voulant pas brûler Christopher Rocchia, il a enregistré l'arrivée du Japonais Yuto Nagatomo, ancien de l'Inter Milan, notamment, arrivé gratuitement car en fin de contrat à Galatasaray. Le compatriote de Hiroki Sakai a été présenté à la presse ce mercredi.

« Pour avoir signé à l'OM ? Comme je l'ai dit, parce que Marseille est un grand club, qui va jouer la Ligue des champions. Il y a 12 ans, quand j'étais à l'université au Japon, je suis venu au centre d'entraînement pour jouer un match contre l'équipe réserve de l'OM. Cette expérience m'a donné très jeune le rêve de venir jouer pour ce club donc quand j'en ai eu l'opportunité, j'ai dit oui immédiatement »

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE l'OM

La concurrence avec Jordan Amavi

« Jordan Amavi est un grand joueur, bon techniquement et très fort physiquement. Mais nous avons tant de rencontres à jouer entre la Ligue des Champions, le championnat et la Coupe de France. Nous serons sur plusieurs compétitions. Nous ne pourrons pas jouer à 11 et tous les joueurs vont compter. Je suis venu pour jouer et aider l'équipe, je donnerai tout ».

L'influence de Sakai sur sa venue

« J'ai un bon rapport avec Hiroki, c'est un ami depuis des années. Cela fait 8-9 ans qu'on joue ensemble en équipe nationale. On a parlé, il m'a dit que l'ambiance était bonne et ne m'a dit que des choses positives sur la vie ici et sur le fait qu'on y mangeait bien. Je suis très heureux d'être avec lui ici et on va tout donner pour l'équipe. C'est mon ami et on a vécu énormément de choses ensemble. C'est un homme très agréable, très gentil, mais quand il est sur le terrain, il ne veut absolument pas perdre. Je trouve que cette différence de personnalité sur le terrain et en dehors est vraiment remarquable ».

La pression inhérente à l'OM

« J'aime beaucoup la pression. C'est quelque chose qui me fait progresser, j'ai joué sept ans à l'Inter, deux ans et demi avec Galatasaray, 122 matches avec le Japon, trois Coupes du Monde, je suis habitué à la pression, c'est normal pour moi »