Angers - OM (0-0) : une version des incidents se dégage, les sanctions se précisent
Supporters de l'OM à AngersCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
ENVAHISSEMENT

Angers - OM (0-0) : une version des incidents se dégage, les sanctions se précisent

La thèse de jets de pétard ou d'une bombe agricole des ultras angevins en direction de ceux de l'OM se détache après les incidents d'hier. Mais cela ne devrait guère influencer la commission de discipline, qui devrait frapper fort.

Zapping But! Football Club OM : les chiffres de la carrière d'entraîneur de Jorge Sampaoli

Après avoir d'abord affirmé que ce sont les supporters de l'OM qui avaient jeté des pétards sur les ultras du SCO, L'Equipe a revu sa copie. Il faut dire que l'envahissement de terrain des Marseillais ne tenait pas la route si c'était eux les agresseurs… Dans son édition du jour, le quotidien national écrit que ce sont donc les Angevins qui auraient lancé des pétards (ou une bombe agricole), provoquant une descente des Phocéens sur la pelouse et les bagarres que l'on peut voir tourner en boucle depuis hier sur les réseaux sociaux.

Quelle que soit l'origine de ce nouvel incident, tous les médias du jour s'accordent sur le fait qu'il s'agira certainement de la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Un mois après ceux de Nice, seulement quatre jours après ceux de Bollaert, trois après ceux du Parc, ces nouveaux débordements seront durement sanctionner par la commission de discipline. Pour L'Equipe, l'OM devrait voir ses supporters interdits de déplacement alors que le SCO pourrait être pénalisé pour la défaillance de sa sécurité. Mais sans doute pas de là à jouer à huis-clos.

Ce sont bien les supporters de l'OM qui ont été agressés

Les tristes événements survenus hier soir au stade Raymond-Kopa auraient pour origine le lancer de pétards ou d'une bombe agricole des supporters angevins dans la tribune de ceux de l'OM. D'où l'envahissement de terrain ayant suivi.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet