OM - Mercato : négociations en cours avec Arturo Vidal (Inter), déjà un rebondissement !
Arturo VidalCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
DÉPART FORCÉ

OM - Mercato : négociations en cours avec Arturo Vidal (Inter), déjà un rebondissement !

Contraint à de sérieuses économies, l'Inter Milan voudrait mettre Arturo Vidal à la porte. L'agent du Chilien de 33 ans serait en discussions avec l'OM… même si son client n'aurait pas du tout envie de quitter les Nerazzurri !

Zapping But! Football Club PSG - OM : top 10 des meilleurs buteurs marseillais contre Paris

Tel que c'est parti, Arturo Vidal sera un serpent de mer pour l'Olympique de Marseille jusqu'à ce que Jorge Sampaoli n'en soit plus l'entraîneur ! A peine l'entraîneur argentin avait-il pris ses fonctions en Provence qu'il était question d'une arrivée du milieu offensif de l'Inter, qu'il avait connu en sélection chilienne. Mais à peine le temps d'écrire que le salaire du joueur de 33 ans ne cadrait pas avec les finances olympiennes que la rumeur Vidal fait déjà son retour !

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE

Il est prêt à descendre à 4 M€ annuels

Cette fois, c'est l'Italie qui est à l'origine de la rumeur. En effet, malgré son titre de champion d'Italie, l'Inter Milan rencontre de grosses difficultés économiques. En attendant l'arrivée de nouveaux actionnaires, il lui faut réaliser un maximum d'économies. Et cela passe par le départ de joueurs sur lesquels Antonio Conte ne compte pas vraiment, par exemple Arturo Vidal. 

L'agent du Chilien, Fernando Felicevich, serait en négociations avec l'OM afin de trouver un accord financier. Le salaire de Vidal à l'Inter est de 6 M€ annuels mais il accepterait de descendre à 4 M€ (soit 333.333€ mensuels) moyennant un contrat de deux ans. Galatasaray est aussi intéressé mais c'est surtout l'envie de Vidal qui pose problème : son choix n°1 serait malgré tout de rester à l'Inter Milan…

Pour résumer

Le milieu offensif chilien Arturo Vidal (33 ans) serait en discussions avec l'OM pour la saison prochaine.

Raphaël Nouet
Article écrit par Raphaël Nouet