Omar Da Fonseca (consultant beIN Sports)Credit Photo - Photo beIN Sports (crédit : Panoramic)
par Alexandre Corboz
SAGA MESSI VS CR7, THE LAST CHANCE

Omar Da Fonseca : « Messi - Maradona, la comparaison n'a pas lieu d'être »

Consultant vedette pour beIN Sports, attendu par tous les amoureux de foot durant la Coupe du Monde au Qatar, Omar Da Fonseca nous donne son avis sur « son » Lionel Messi à un mois de la compétition.

Zapping But! Football Club PSG : que faut-il attendre du trio offensif avant le Mondial ?

But ! Football Club : Omar, te sens-tu à l'idée de commenter ce qui s'annonce être le dernier Mondial de Lionel Messi ?

Omar Da Fonseca : L'inévitable passage du temps existe pour tout le monde. Lorsqu'on aime Lionel Messi, on souhaite que ce jour n'arrive jamais. Comme je l'avais déjà dit, le jour où Messi arrêtera le foot, le poteau de corner, le ballon et moi-même allons beaucoup pleurer. Il a tellement magnifié le football que c'est évident qu'il manquera. Aujourd'hui, il faut surtout profiter de pouvoir encore suivre cette icône sur les terrains. Messi fait partie d'un cercle fermé de joueurs qui resteront pour toujours dans la mémoire des amateurs de foot...

Comment trouves-tu Lionel Messi à un mois de l'évènement ?

Il est bien. Il lui a fallu un peu de temps mais il a su modifier son jeu pour se mettre encore plus au service du collectif. Lionel Messi démontre qu'il a une palette très large. Dans la chaîne d'élaboration du jeu, Léo peut être à la fois le début, le milieu et la fin. Avec l'âge, il commence à perdre en tonicité mais sa confiance et son inestimable talent footballistique font qu'il s'est adapté. A un mois du Mondial, je retiens surtout qu'il est en harmonie au niveau du cerveau et du cœur. Aujourd'hui, à Paris, il est dans une étape où il a retrouvé un peu d'apaisement.

« L'Argentine va dépendre de la valeur de Léo Messi dans les moments décisifs »

Comment évalues-tu les chances de l'Argentine au Qatar ? Peut-être qu'il y a moins d'individualités fortes que par le passé autour de Messi mais les résultats sont bons depuis quelques mois...

Tout le monde en Argentine dit que cette équipe-là fait partie des deux ou trois meilleures du foot argentin et qu'elle peut aller au bout. Aujourd'hui, il y a une énergie positive et émotionnelle intéressante autour de cette équipe. A titre personnel, je suis plutôt réservé. Dans ce tournoi très court, il faut que deux ou trois joueurs d'une valeur unique puissent être en pleine possession de leurs moyens. Aujourd'hui, on a Messi mais on a des doutes sur l'état de forme d'Angel Di Maria, de Lautaro Martinez... Offensivement, il manque d'un Agüero, d'un Higuain ou d'un Batistuta. Il y a beaucoup de joueurs de devoir dans cette équipe : les Lo Celso, les De Paul, les Guido Rodriguez... Encore une fois, sur les sept matchs jusqu'à la finale, l'Argentine va dépendre de la valeur de Léo Messi dans les moments décisifs et de la capacité des lieutenants à grandir durant la compétition.

Dans le cœur des Argentins, Lionel Messi peut-il faire mieux que Diego Armando Maradona sans ramener une Coupe du Monde au pays ?

Pour moi, la comparaison n'a pas lieu d'être. Et une Coupe du Monde ou non ne changera rien à l'histoire. Maradona, c'est et ça a toujours été le triomphe de l'émotion sur la raison. Maradona, c'était l'orgueil des supporters. C'était l'élu. Il a fait s'émerveiller et s'embrasser tous les inconnus à l'époque. Il appartient aux Argentins au plus profond d'eux-mêmes. Il incarne la passion, la malice, la ruse et la débrouille. Il a aussi beaucoup joué au pays et ça, ça compte beaucoup.

Messi, c'est différent. C'est un immense footballeur mais il n'a pas le même lien direct avec l'Argentine. Il est parti à Barcelone quand il était enfant. Aujourd'hui, personne ne peut nier la régularité de ses performances dans un football plus protégé. Pour ma génération, il faut comprendre que Diego c'est l'absolu. Pour les jeunes, qui n'ont pas vu jouer Maradona, c'est Messi. Ça leur parle plus...

Quel pourrait être le grain de folie d'Omar Da Fonseca en cas de sacre de l'Argentine en décembre prochain ?

Je ne sais pas... Pourquoi je suis fou ? Je ne suis pas fou (rires) Je suis un vieux Monsieur qui ne veut pas être radin dans ses émotions. Mes émotions, mes formules, je ne les prépare pas. On verra comment la Coupe du Monde va se passer... Personnellement, j'espère surtout pouvoir vivre des sensations fortes. Je mesure la chance et le privilège que j'ai de pouvoir assister à un nouveau Mondial. J'ai hâte que la compétition démarre...

L'avis d'Omar Da Fonseca sur Messi

Consultant vedette pour beIN Sports, attendu par tous les amoureux de foot durant la Coupe du Monde au Qatar, Omar Da Fonseca nous donne son avis sur « son » Lionel Messi à un mois de la compétition. La voix de FIFA 23 balance entre confiance et nostalgie.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.