Christophe Galtier (PSG)
Christophe Galtier (PSG)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
ACTIVISME

PSG : Galtier pris à partie et chahuté en public !

Christophe Galtier risque de regretter un certain temps sa blague sur le char à voile, le 5 septembre, à la veille de PSG-Juventus en Ligue des champions (2-1). Le technicien marseillais en a encore pris pour son grade.

Zapping But! Football Club PSG : que faut-il attendre du trio offensif avant le Mondial ?

Le « char à voile gate » ne quitte plus Christophe Galtier d’une semelle. Hier, alors qu’il débutait son intervention sur la scène de « Demain Le Sport » autour du thème « comment faire gagner une équipe ? La préparation invisible », le coach du PSG a été pris à partie par un activiste écologiste qui a brandi une pancarte « Climat en danger», tout en ajoutant «Galtier complice ».

Selon le journaliste Julien Froment, des militants écologistes ont même lancé des avions en papier à l’arrivée de Galtier sur la scène... Avant de le voir quitter la salle, le coach du PSG a eu le temps de lui glisser : « Ne confondez pas l’humour peut-être mal placé et le respect pour la planète. Je fais très attention, je viens de faire un aller-retour en train pour aller voir mon fils qui se faisait opérer. »

 

Podcast Men's Up Life
 

Galtier a mené sa petite enquête au PSG

« Merci pour l’accueil », a ensuite plaisanté l’entraîneur du PSG avant de développer son propos sur son management. « Au PSG, nous avons des joueurs de classe mondiale, il est très important d’avoir en permanence un dialogue à la fois collectif et aussi individuel avec les joueurs. J’ai beaucoup travaillé en amont, dès que mon président m’a annoncé que j’allais être entraîneur », a-t-il notamment expliqué.

« J’ai beaucoup lu d’interviews, regardé des reportages sur les uns et les autres pour essayer de cerner plus précisément la personnalité du groupe mais aussi de chaque joueur », a-t-il poursuivi. « Puis après, il y a la prise de contact. J’ai fait en sorte de beaucoup observer et beaucoup écouter. Petit à petit, j’ai commencé à avoir des échanges soit par secteur de jeu ou de manière individuelle pour vite prendre la température mais aussi vite expliquer au groupe et aux joueurs ce que j’attendais d’eux. »

Pour résumer

Christophe Galtier risque de regretter un certain temps sa blague sur le char à voile, le 5 septembre, à la veille de PSG-Juventus en Ligue des champions (2-1). Le technicien marseillais en a encore pris pour son grade...

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.