PSG : l'adjoint de Tuchel cartonne Leonardo
Leonardo et Thomas TuchelCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
RÈGLEMENT DE COMPTES

PSG : l'adjoint de Tuchel cartonne Leonardo

Limogé en même temps que Thomas Tuchel le 23 décembre, le Hongrois Zsolt Löw a réglé ses comptes avec le directeur sportif du PSG, Leonardo, accusé d'être à l'origine des difficultés de l'équipe lors de la première partie de saison.

En raison des clauses de confidentialité présentes dans les contrats, il est devenu très rare qu'un joueur ou un entraîneur critique le club qu'il vient de quitter. Cela lui ferait perdre trop d'argent. Thomas Tuchel ne devrait donc pas dire ce qu'il a sur le cœur après la fin de son aventure avec le PSG. Mais son adjoint, Zsolt Löw, lui, ne s'est pas gêné pour pointer du doigt Leonardo dans un entretien avec le média hongrois Nemzeti Sport.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU PARIS SAINT-GERMAIN

"Le directeur sportif pratiquait des principes de gouvernance différents de ceux de l'entraîneur"

« Nous avons été surpris que le 23 décembre, après un match gagné 4-0 contre Strasbourg, le directeur sportif du club, Leonardo, nous dise qu'il ne comptait plus sur Thomas à l’avenir. Après avoir dû faire face à des difficultés considérables, fait quelque chose d'historique avec le PSG, avoir qualifié le club en Ligue des champions à l'automne, en étant dans le coup en championnat, la décision est un peu incompréhensible. »

« La période de transferts estivale ne s'est pas déroulée comme nous l'aurions souhaité. Les principaux départs ont eu lieu avant et juste après les matches d'août, ils n'ont pas pu être remplacés correctement. Cela a également créé des tensions entre certains dirigeants de club et le staff, tout comme le fait que le directeur sportif pratiquait des principes de gouvernance différents de ceux de l'entraîneur. Je ne peux pas aller dans les détails, ils avaient des idées différentes dans de nombreux domaines, et la différence de point de vue s'est accrue avec le temps. Cela a conduit Leonardo à envisager l'avenir avec un staff différent. Soyons honnêtes, cela n'aurait pas été durable à long terme. Il valait mieux partir maintenant, presque au sommet. »