PSG : les propos insultants de Neymar après sa suspension
NeymarCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
DÉRAPAGE

PSG : les propos insultants de Neymar après sa suspension

Après confirmation de sa suspension pour la finale de la Coupe de France mercredi prochain, l'attaquant du PSG Neymar a tenu des propos insultants sur son compte Instagram.

Zapping But! Football Club PSG : top 10 des joueurs les plus capés

C'est désormais officiel, Neymar ne foulera pas la pelouse du Stade de France mercredi prochain pour la finale de la Coupe contre l'AS Monaco. Le Brésilien a accumulé trois avertissements et doit purger sa suspension à compter de mardi. Le PSG peut encore espérer reporter la sanction en faisait appel mais la commission de discipline de la FFF pourrait contrecarrer ce plan en ce réunissant le jour même de la finale pour confirmer la suspension. Bref, Neymar ne devrait pas en être et ça a le don de l'énerver.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU PARIS SAINT-GERMAIN

Seul le PSG pourrait le sanctionner

Sur son compte Instagram, hier, il s'est ainsi laissé aller à des propos polémiques : "J'aimerais savoir ce que pensait le gars qui a fait la règle des avertissements en France. Cela mérite une salve d'applaudissements. Quel bordel. La p… de sa mère !". Neymar, qui a écrit en brésilien, a utilisé l'abréviation "pqp" pour la dernière phrase. Soit "puta que pariu", la "p… qui t'a donné naissance" ou la "p… de sa mère" ou "ta mère la p…". Dans tous les cas, quelle que soit la traduction retenue, c'est insultant.

Une déclaration qui ne devrait cependant valoir aucune sanction de la part des instances à Neymar. Seul le PSG pourrait décider de taper au portefeuille de son joueur pour avoir remis en cause sa charte d'éthique. Mais une fois encore, l'attaquant brésilien se distingue par un comportement vraiment limite alors qu'il est le seul fautif de sa suspension puisqu'il est censé connaître le règlement depuis quatre ans…

Pour résumer

La star du PSG Neymar s'est lâché sur les réseaux sociaux après l'officialisation de sa suspension pour la finale de la Coupe de France.

Raphaël Nouet
Article écrit par Raphaël Nouet