Philippe DialloCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
PROPOSITIONS

Equipe de France : la réponse hallucinante de la FFF aux critiques sur l'absence de boycott de la Coupe du monde

Face aux très nombreuses critiques dont elle est la cible, la FFF a décidé de répondre par l'intermédiaire de son vice-président, Philippe Diallo. Celui-ci jure que grâce aux actions de plusieurs Fédérations, la vie des travailleurs est en train de changer au Qatar grâce à la Coupe du monde...

Zapping But! Football Club Ligue des Champions : le top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire

Ceux qui pensent que les dirigeants de la FFF sont totalement déconnectés de la réalité vont trouver du grain à moudre après l'intervention de Philippe Diallo. Dans des propos rapportés par RMC, le vice-président de la Fédération a expliqué avec beaucoup de sérieux qu'un boycott de la Coupe du monde ne servait à rien. Au contraire, grâce aux propositions de plusieurs Fédérations comme la sienne, les conditions de travail au Qatar devraient s'améliorer !

« Cette Coupe du monde suscite aussi des débats et des critiques. Certains pourraient considérer que ces débats sont tardifs. Mais la FFF ne fuit pas les débats, elle souhaite les prendre à bras le corps. On a pris des initiatives pour que l’équipe de France puisse avoir l’ensemble des garanties, avec les prestataires et employés autour des Bleus soit conforme à ce que nous voulons. Des démarches auprès du Comité Suprême qui gère l’organisation ont été réalisées pour que les prestataires soient conformes à ce que nous avons rédigé. Et avec plusieurs Fédérations européennes, des mesures ont été proposées pour créer un centre d’accueil pour les travailleurs migrants, créer un fond d’indemnisation et une dernière plus symbolique avec un brassard pour les capitaines. Nous avons soumis à la FIFA et au Comité Suprême ces propositions. On doit accompagner les évolutions et ne pas boycotter. Les évolutions que l’on commence à constater doivent se prolonger après la Coupe du monde. Nous avons une mission de jouer au football, de rassembler et d’unir au-delà de la politique. On doit rassembler. Nous ne sommes pas dans l’hypocrisie. Nous sommes dans une démarche de progrès à l’occasion de ce Mondial. »

Quant à savoir ce que l'émir fera de ces propositions ou ce qui est prévu pour l'indemnisation des milliers de victimes ayant travaillé sur les chantiers ou le désastre écologique que ce Mondial va être, on attendra que l'épreuve soit passée...

Pour résumer

Face aux très nombreuses critiques dont elle est la cible, la FFF a décidé de répondre par l'intermédiaire de son vice-président, Philippe Diallo. Celui-ci jure que grâce aux actions de plusieurs Fédérations, la vie des travailleurs est en train de changer au Qatar grâce à la Coupe du monde...

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.