Stade de Reims : Caillot répond à la provocation d'Aulas
Jean-Pierre Caillot et Jean-Michel AulasCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
CLASH

Stade de Reims : Caillot répond à la provocation d'Aulas

Le président de l'OL, Jean-Michel Aulas, a taclé son homologue rémois après l'élimination de son équipe en Europa League. Jean-Pierre Caillot lui a répondu.

Hier, dans les colonnes de L'Equipe, Jean-Michel Aulas a fait du Jean-Michel Aulas. A savoir que pour défendre sa position, il a attaqué ses opposants, même si cela concernait d'autres sujets. Ainsi, concernant une élection au sein de la Ligue, à laquelle il ne se présente finalement pas, il a dézingué Jean-Pierre Caillot, président de Reims qui a eu la mauvaise idée d'être candidat. Mais surtout d'avoir bénéficié de la place en Europa League que les Gones estimaient mériter…

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OL

"Son intervention est déplacée…"

« Les relations entre Jean-Pierre Caillot, président de Reims, et celui de Lyon, Jean-Michel Aulas, ne sont vraiment pas au beau fixe, peut-on lire dans L'Equipe du jour. Hier dans nos colonnes, le président de l’OL, qui annonçait se retirer de la course pour la présidence du collège de L1 à la Ligue, s’est fait un plaisir de lancer des piques envers son homologue champenois, qui avait annoncé son intention de briguer le mandat : « Jean-Pierre Caillot vient de faire la dure expérience de ce que c’est d’avoir été européen par option. Là, il ne va même pas en phase de groupes. Pour le football français, ce n’est pas un bon signe ». »

« Joint hier, le dirigeant rémois, seul candidat au poste à ce jour, n’a pas voulu en rajouter. Encore que… « Aulas ne peut pas s’en empêcher. Je ne m’abaissera pas à commenter ses propos. Juste dire que Reims n’a rien volé la saison dernière. Il ne se présente pas à la présidence du collège, j’en prends bonne note. Mais son intervention est déplacée, surtout l’amalgame qu’il fait entre le collège de L1 et le club de Reims. » Aulas savait ses chances de réélection minimes, d’autant que son ancien co-listier, Jean-Pierre Rivère (Nice), a décide de s’associer avec Caillot pour briger un nouveau mandant de vice-président du collège. »